La guerre contre le Rull
Accueil Bibliographie Liens Publicités 1° de Couverture Biographie

 

The war against the Rull 1959

Illustration Tibor Csernus Traduction d'une version abrégée pour les éditions "Fleuve Noir" en 1963 par B.R. Bruss N°223

Traduction de Georges H.Gallet pour "J'ai lu" n° 475 en 1973

Ce roman est constitué de :
Cooperate-or else ! 1942
La seconde solution 1942
(Second solution)
The Rull 1948
La jungle de Mira 1949
(The green forest)
Le son 1950
(The sound)

 

   A travers la galaxie il ne restait à l’homme que deux ennemis parmi toutes les formes de vie intelligente.

   Les Ezwals, originaires de la planète Carson, gigantesques et farouches créatures douées de télépathie, et les Rulls, êtres insensibles et qui poursuivaient l’homme d’une haine constante.

   C’est à ces deux adversaires que Trevor Jamieson, l’explorateur interstellaire, se heurte aujourd’hui. Il lui faut convaincre de sa bonne volonté un Ezwal décidé à le tuer et, en même temps, échapper aux Rulls. Sur Laërtre, une planète désolée, Jamieson va se trouver confronté en combat singulier au chef des Rulls, le Yéli. Jamieson doit triompher s’il veut conserver à la Terre sa suprématie parmi les étoiles.

Fleuve Noir n° 223, 1963

   C'est une compilation de nouvelles qu'offre ce roman (fix-up). La version de l'édition J'ai lu, si elle propose l'intégralité du texte contrairement à la version Fleuve Noir, ne brille certainement pas par la traduction de Georges H Gallet . Mais qu'en est-il du style de la version originale ? D Knight parlera de "pire charabia..." de Van Vogt !

   Mais si c'est bien dommage pour cette oeuvre, je dois dire qu'elle est de de la même trempe que "La faune de l'espace".

   C'est en effet à des entités animales mais intelligentes que se confronte  Trevor Jamieson. Pas de huis-clos dans ce roman ou le héro s'allie des ET pour lutter contre des dangers animaux et végétaux divers. L'introduction par la nouvelle "Cooperate-or else" donne le ton du roman : paysage hostile de la planète et coopération nécessaire de deux ennemis dont un Ezwal adulte télépathe. C'est par la cervelle que se résolvent les énigmes et impasses de ce roman, alors que les muscles et la puissance sont présents dans chaque race rencontrée. Dans la deuxième partie du roman; suite à la démonstration de la suprématie de la cervelle sur le muscle; nous faisons mieux connaissance avec un second Ezwal, jeune mais néanmoins gigantesque Ezwals, lézard télépathe confronté à une partie de chasse. C'est sous l'éclairage intérieur et extérieur que Van Vogt nous donne une vision complémentaire de cet ET. Il devient alors possible de lutter ensemble contre les invincibles Rull maitres de la lumière et des apparences, ceci en s'aidant d'un Ploian, race invisible et electromagnétique qu'il a fallut dompter.

   Il ressort encore de ce roman un profond respect de l'autre et de la vie selon Van Vogt.

   Ph.R   juillet 2000

  Haut de page