La Maison Eternelle
Accueil Bibliographie Liens Publicités 1° de Couverture Biographie

 

The House That Stood Still 1950
(New york : Greenberg, titre alternatif : Undercover Aliens)
New York : Beacon 1960 : The Mating Cry (2° version)

Illustration de W Siudmak

 

Traduction B.R.Bruss 1967 pour Opta Galaxie Bis n°4/42

Traduction Br.Bruss & Arlette Hamon«- Presses Pocket n° 5011 en 1977
pour la version revisitée

 

   La Grande Maison donne l’immortalité aux membres de la secte qui en connaissent le secret, mais elle risque d’être détruite par une guerre atomique entre Lorillia et les Etats-Unis. Mistra Linett, une immortelle, aidée de l’avocat Stephens Allison, parvient à conjurer la menace.

   Un danger plus grave survient alors : l’imminente disparition de toute la secte. Or, pour des raisons impérieuses et... millénaires, il faut qu’elle se perpétue.

   Stephens parvient à démasquer l’auteur de ce complot et du même coup retrouve la mémoire de lui-même...

   Qui est Stephens Allison?

  

   Cela se laisse lire comme un polar, car c'est un polar... il y a des rebondissements. Les immortels et la maison dont ils découlent donnent un petit air plus de  fantastique que de science-fiction : Cela colore le roman du genre recherché par les amateurs de SF. C'est agréable et facile à lire, mais cela ne ma laissera pas un souvenir impérissable.

  Haut de page