La Faune de l'Espace
Accueil Bibliographie Liens Publicités 1° de Couverture Biographie

 

The Voyage of the Space Beagle 1950
(New York, Simon & Schuster, titre altenatif :"Mission : Interplanetary")

 

Illustration de Tibor Csernus


Roman traduit par Jean Rosenthal en 1952 pour "Le Rayon Fantastique" n°15

1968 Opta CLA n°14 (couplé avec
"A la poursuite des Slans")

1971 J'ai Lu n° 392

Ce roman est une compilation de 4 nouvelles, technique souvent utilisée par AE V Vogt.


Black Destroyer (1939)
Discord in Scarlet (1939)
M33 in Andromeda (1943)
War of the nerve (La guerre des nerf) (1950)

 

  

   Bien au delà du système solaire, un vaisseau cosmique, parti de la Terre, se livre depuis des années à une randonnée d’exploration interplanétaire.

   Il transporte dans ses flancs plusieurs équipes de savants qui disposent des laboratoires nécessaires à la recherche, Parmi eux, des psychologues chargés de comprendre la nature des civilisations extraterrestres.

   Soudain, au coeur d’un désert d’étoiles, l’astronef rencontre l’être fabuleux qui se nomme lui-même Ixtl. Il flotte depuis des milliers d’années dans la nuit sans limites, cherchant obstinément la source d’énergie qui lui rendra ses terribles pouvoirs. Pour son malheur, le vaisseau spatial va la lui apporter...

CLA n°14
cla n°14

    Elliot Grosvenor, le héro du roman, est confronté avec savants et militaires du vaisseau spatial "Le Fureteur", à quatre espèces de vie extra-terrestre pour le moins surprenantes.
Grosvenor est nexialiste, c'est à dire qu'il est le spécialiste qui utilise la totalité des connaissances des autres sciences pour comprendre et résoudre les problèmes rencontrés durant ce voyage. Sa connaissance particulière ne va pas sans poser de problèmes politique au sein de cette micro-société isolée dans l'espace.

    Zorl, le chat solitaire égaré sur une planète désertée des ses habitants, a l'estomac dans les talons. Ce "minet" voit avec plaisir, mais aussi avec une certaine crainte, arriver le vaisseau et ses occupants. Ces derniers vont vite être confrontés à sa physiologie particulière. Cette première partie présente les protagonistes qui vont apparaître tout au long du roman, et plus particulièrement notre héro Grosvenor.
    Les Riims (La couverture 'illustre parfaitement ce chapitre), sont des êtres ne demandant qu'à communiquer en paix. Mais le mode utilisé est loin de faire l'unanimité au sein du vaisseau où l'équipage se retrouve en plein  chaos. Grosvenor prouve là l'efficacité de sa science. Van Vogt aborde  les pouvoirs mentaux, thème qu'il traitera souvent et magnifiquement dans ses romans.
   C'est ensuite  Ixtl qui pénètre dans le vaisseau, nous rappelant par bien des images, le film Alien . Le combat mené sera aussi bien technologique que psychologique. Van Vogt  aborde la psychologie des betes de l'intérieur et non simplement en observateur extérieur.  
   Comment faire adopter par un adversaire politique, son point de vue. La technique du nexialisme se trouve ici mise en pratique afin de sauver l'humanité.L'Anabis est une immense entité se nourrissant de galaxies  et qui convoite la notre. Grosvenor se bat seul contre tous, employant sa technique qu'il ne serait pas bon de voir tomber dans les mains d'un despote paranoïaque !

   C'est un bestiaire fantastique que nous donne à voir Van Vogt. Il n'y a pas de bêtes perverses, mais seulement des entités qui, comme l'homme, savent déployer des stratégies pour survivre.   C'est une leçon d'empathie qui est donnée, dévoilant  la sensibilité particulière d'Alfred Elton, et son interet pour certaines techniques (l'hypnose par exemple, et tout ce qui touche à l'extra-sensoriel). C'est avec les animaux qu'il aborde l'humanité. Bien que ce roman ait vieilli, c'est avec plaisir que je me suis replongé dans ces 4 aventures qui sont et resteront, un grand classique de l'age d'or de la science-fiction.

   Ce roman au succés important , (lecture que je conseille à tout lecteur désirant connaitre cet auteur) est basé sur la première nouvelle de SF publiée de Van Vogt, en 1939 : "Black Destroyer".  
   A noter qu'il  touchera en 1979, un dédommagement d'environ 25 000 francs, suite à la diffusion du film"
Alien" de Ridley Scott. Ce dernier s'inspirant un peu trop de son roman.

  The Space Beagle est un clin d'oeil à Charles Darwin. Ce dernier entreprit un tour du monde en 1830 à bord de ce navire. Il rencontra comme dans ce roman, différentes "espèces". Van Vogt nous présente donc une "évolution"dans ces découvertes!

Haut de page