A l'assaut de l'invisible
Accueil Bibliographie Liens Publicités 1° de Couverture Biographie

 

The Chronicler 1946
in Astounding SF octobre et novembre 1946
Siege of the Unseen 1959
The Three Eyes of Evil (titre alternatif)

illustration de siudmak

 

Traduction Alain Dorémieux 1963

pour "Le rayon fantastique" n° 112
Hachette

Presses-Pocket n° 5005 en 1977

Le Rayon Fantastique

  

   A la suite d’un accident d’automobile qui lui entaille le front, Michael Slade découvre qu’il possède un troisième oeil.

   Bien davantage qu’un simple organe visuel, c’est une porte ouverte sur un monde mystérieux inséré dans la trame de son univers familier, mais imperceptible aux autres humains.

   Et Michael Slade pénétrera sans espoir de retour dans la Cité des Vampires Naze, à la recherche d’Amor, l’envoûtante femme aux trois yeux.

   C'est toujours dans la lignée des pouvoirs extra-sensoriels que se base ce roman. Comme Gosseyn avec son second cerveau dans "le monde des non-A", Slade va découvrir un monde parallèle avec son troisième oeil. Des niveaux de réalité invisibles au commun des humains sont alors disponibles pour le héro : c'est le thème des univers parallèles.
   Van Vogt aborde dans ce roman les techniques du Docteur Bates qu'il a utilisé dans les années 40, ceci pour essayer de voir sans lunettes : Le pouvoir de l'esprit sur la matière ou comment entraîner ses yeux pour qu'ils accommodent sans nécessité de verres correcteurs.(il semblerait que Van Vogt n'est acquis que des céphalées avec ces exercices pratiques!)
   L'idée est toujours celle des pouvoirs des surhommes, ceux qui ont "quelque-chose" en plus, ou ceux qui ont trouvé quelque chose enfoui, mais ici, ce n'est pas l'homme dit "normal" qui est concerné, mais une civilisation autre où se déroule un combat à mort, une bataille qui décidera de l'avenir des protagonistes et pour laquelle notre héro détient les clefs.

   La question abordée est celle du matériel face au spirituel : Devinez qui est le plus fort aux yeux de Van Vogt?
   La technologie est abordée, mais comme d'habitude sans théories compliquées; Van Vogt nous fait admettre par l'intrigue, ses différentes thèses scientifiques.
   Van Vogt mène bien son récit, tenant le lecteur en haleine tout le long de ce court roman. Il y a du suspens et cela se lit d'une traite sans difficulté aucune.

   A l'assaut de l'invisible est un des romans de AE Van Vogt que j'affectionne plus particulièrement.
Ph.R 08/2000
en 1946 en VO

  Haut de page