Biographie
Accueil

 

Alfred Elton Van Vogt
26 avril 1912 - 26 janvier 2000

 1990

 

   Alfred Elton Van Vogt est né le 26 avril 1912, au Canada à Manitoba . Sa famille est d'origine hollandaise . Il aménagera aux USA en 1944, où il sera reconnu comme un des grands auteurs de l'age d'or de la SF, à l'époque de la revue Astounding Science-Fiction dirigée par John W. Campbell, au même titre que Robert Heinlein, Isaac Asimov etc. Sa seconde histoire est la nouvelle "Black Destroyer'' publiée en 1939, qui restera dans les annales, qui apportera un ton original à la SF et sera plus tard citée comme source du film "Alien". Cette nouvelle sera publiée en France dans le roman "La faune de l'espace" en 1952, où elle constitue la première partie du roman. Van Vogt utilisera souvent des compilations de nouvelles aménagées ensembles pour créer des romans (technique du fix-up novel qu'il sera le premier à utiliser).

  

"A la poursuite des Slans" dont la version originale a été publiée en anglais en 1946 (Slan) aborde le thème de super-homme cher a Alfred Elton. C'est une histoire de télépathes, mutants et futurs exclus de ce monde qui a toujours du mal a accepter la différence. A.E van Vogt y aborde les pouvoirs extra-sensoriels.

   "Les Armureries d'Isher", (The Weapon Shops of Isher 1951) aborde le contre-pouvoir face à un gouvernement  mondial. "The World of Null-A   1948) "Le monde des non-A" et ses suites aborde la logique non-Aristotélicienne. C'est le chef d'oeuvre le plus traduit, le plus connu en France, et le plus relu !. (Il aura été influencé par l'ouvrage sur la sémantique générale : "Science and Sanity, an introduction to non-Aristotelian systems and General Semantics" d'Alfred Korzybsky.)


   Van Vogt se mariera avec E. Mayne Hull en 1939, Ils écriront quelques histoires ensemble dans les années 40. Ils seront les hotes d'honneur de la 4° convention mondiale de Science-Fiction en 1946. Hull arrêtera d'écrire en 1950, alors que le couple se laisse séduire par les thèmes de L.Ron Hubbard sur "la science de la santé mentale" qu'est la dianétique. Il y restera fidèle, devenant responsable de la section de Californie, mais refusera la dérive sectaire qui s'en suivra avec l'église de scientologie.

   Van Vogt restera donc silencieux jusqu'aux années 60.

   Sa femme décède en 1975. Il se remarie en 1979 avec Lydia I. Brayman.

   En 1996, il est nommé Grand Maitre de la "Science Fiction and Fantasy Writers of America" (SFWA). La même année, il reçoit un prix spécial lors de la Convention Mondiale de Science-Fiction à Anaheim en Californie, pour ses 6 décennies passées au sein de l'age d'or de la SF. Un troisième honneur l'attend au sein du "Science Fiction and Fantasy Hall of Fame".


Lydia van Vogt, A. E. van Vogt, Keith W. Stokes (1996)

   A.E. van Vogt est décédé le mercredi 26 janvier 2000 d'une pneumonie. Cela faisait une dizaine d'années qu'il souffrait de la maladie d'Alzheimer.

   Un hommage et une présentation de A.E. Van Vogt sont donnés par J.Altairac et G.Klein dans "Libération" le 31/01/2000.

   Voir Joseph Altairac et son excellent livre : "Alfred E. Van Vogt, Parcours d'une oeuvre", qui m'a principalement servi pour effectuer ce site.

   Une histoire plus détaillée de la vie d' AE Van Vogt est dans la préface du recueil "Les portes de l'éternité" par Jacques Goimard.

A E Van Vogt : Science Fantasy's Icon E-book d'Harold Drake, semble être la biographie la plus prés du personnage. (malheureusement en anglais)

Il sera interessant d' adjoindre à ces deux textes, l'analyse de Tobie Nathan d'un point de vue psychopathologique et analytique, dans un des chapitres de "Science-Fiction et Psychanalyse, l'imaginaire social de la S.F." et qui se nomme : "A.E. Van Vogt : L'identité en péril"

Haut de page